Bouaye Avance Bouaye Avance Bouaye Avance

 bouton YouTubeBouton TwitterBouton facebookBouton courriel

 

Le Conseil municipal de Bouaye est filmé depuis de nombreuses années pour permettre aux Boscéens de voir et écouter les délibérations. Les vidéos du Conseil municipal de Bouaye sont consultables sur le site de la Mairie. Vous pouvez y accéder directement en cliquant sur l'image ci dessous  :

La mairie de Bouaye

Pour les conseils municipaux récents, il arrive que les liens n'aient pas encore été créés sur le site municipal. Vous pouvez tenter votre chance sur la chaine de la Mairie de Bouaye hébergée par YouTube. Vous pouvez y accéder directement en cliquant sur l'image ci dessous :

Jacques Garreau, maire de Bouaye

Sur cette page, nous mettons en lien une sélection de vidéos dont les sujets nous ont parus importants pour la commune et pour les habitants. Vous pourrez visionner les débats sur des décisions structurantes des élus de Bouaye. La majorité et l'opposition échangent leurs points de vue, ce qui permet d'éclairer les observateurs.

 

25-05-2020

 

Après une élection municipale, le premier Conseil municipal est un moment particulier de la vie démocratique d'une commune. En effet, c'est à l'occasion de ce premier conseil que les nouveaux élus sont officiellement installés dans leurs fonctions.

En 2020, en raison du confinement, le Conseil d'installation n'a pas pu se réunir, comme c'est la règle, dans la semaine suivant le scrutin. Il a fallu attendre le 25 mai pour qu'il puisse se tenir, dans des conditions sanitaires exceptionnelles, dans la salle des Macres de l'ensemble sportif de Bellestre.

 

Durée vidéo : 54:07


 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter

 30-01-2020

Cette délibération a été adoptée : les 19 élus de gauche ont voté pour et les 7 élus de droite ont voté contre.

 

Durée vidéo : 5:22

 

Le Conseil municipal devait se prononcer su la proposition de Jacques Château, adjoint au budget. Pour la douzième année de suite, l'équipe de Jacques Garreau a présenté un budget sans augmenter le taux des impôts locaux. Ces taux sont respectivement de 20,96 % pour la taxe d'habitation et de 23,26 % pour la taxe foncière.

C'était un engagement pris par l'équipe municipale, aussi bien en 2008 qu'en 2014. Cette promesse a pu être tenue grâce à une gestion rigoureuse du budget. La baisse des dotations de l'État ayant atteint 3 millions d'euros en deux ans, la commune a du reporter des investissements importants.

Emmanuel Macron a annoncé une disparition totale de la taxe d'habitation pour 2023 qui serait compensée intégralement. Il faut le souhaiter, car une nouvelle diminution du budget de la ville serait très préjudiciable.

Alors que le pouvoir d'achat des ménage est en baisse, la droite à voté contre cette mesure sociale sans précédent, sans fournir aucune justification à sa décision !

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter

30-01-2020

Cette motion a été votée à l'unanimité du Conseil municipal.

 

Durée vidéo : 28:18

 

La société COLAS a déposé une demande d'autorisation auprès de la mairie de Bouguenais pour implanter une usine de production d'enrobé à chaud sur la zone de l'IFFSTAR, ancien laboratoire des Ponts et chaussées, propriété de l'État.

Inquiets des nuisances liés à un tel équipements, les riverains sont déjà mobilisés pour faire retirer le projet. La ville de Bouaye a organisé une réunion publique d'information le 14 janvier 2020 où les responsables de l'entreprise Colas étaient invités à présenter le projet. Fort malheureusement, ceux-ci ont décliné l'invitation et la réunion s'est déroulée sans interlocuteur.

En réaction, le Conseil municipal a adopté un texte demandant le retrait du projet et des informations détaillées quant aux nuisances potentielles de cette usine.

Les inquiétudes se concentrent notamment sur les points suivants : pollution (nature et quantité), risque (explosion) et trafic routier.

Par ailleurs, le texte interroge l'IFFSTAR sur le maintien ou non de ses activités sur le site actuel et met en demeure Nantes Métropole de changer le zonage et la constructibilité des parcelles de l'État à l'occasion de la prochaine révision du PLUm.

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter

11-12-2019

Le programme d'une nouvelle école, aux Ormeaux, en 2023 a été approuvé par le Conseil municipal par 20 voix pour et 7 abstentions.

 

Durée vidéo : 18:58

 

De l'avis général, il faut construire un nouveau groupe scolaire pour se substituer à l'école Victor Hugo, devenue vétuste et trop petite.

L'équipe municipale soutient un projet, d'une taille équivalente à celle de l'école Maryse Bastié, pouvant accueillir 12 classes à son ouverture et avec des capacités d'agrandissement futur. L'emplacement choisi se situe aux Ormeaux, à côté de la salle de sport René Gautier. Le projet sera exemplaire au niveau environnemental et comportera un restaurant scolaire autonome et un accueil périscolaire. Le programme a fait l'objet d'une concertation avec les parents et les enseignants et une réunion publique s'est tenue le 15 octobre pour le présenter.

Le budget prévisionnel est de 9 millions d'euros et l'ouverture est prévue à la rentrée de septembre 2023.

Le groupe d'opposition, en accord avec le principe, mais en désaccord avec le projet, n'a pas souhaité additionner ses voix avec celles de la gauche.

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter

15-12-2016

Cette orientation stratégique pour la prochaine décennie à été adoptée par 22 voix de gauche, la droite ayant quitté la salle du Conseil.

 

Durée vidéo : 46:59

 

Le document d'orientation stratégique pour la commune vient d'être approuvé par le Conseil municipal le 15 décembre. L'équipe majoritaire souhaitait présenter une vision transparente et partagée de l'avenir de Bouaye. Pour cela les habitants ont été sollicités au cours de deux réunions publiques et d'une vaste consultation.

Le document donne des éléments de réponses sur cinq grands sujets structurants de la commune :

  • Préservation des espaces naturels et agricoles
  • Développement économique
  • Accueil de population nouvelle
  • Déplacements
  • Équipements

Après avoir salué la pertinence et la qualité du travail entrepris sur une année, l'opposition de droite explique qu'elle ne souhaite pas que la stratégie d'avenir soit conditionnée par un vote solennel et qu'elle aurait préféré que le Conseil prenne acte du document et s'en tienne à celà.

La majorité souhaitant, au contraire, donner de la force à la démarche et lui permettre de renforcer la confiance des habitants envers les élus, le vote a été maintenu.

Il est dommage que cette dimension citoyenne n'ait pas été partagée par la droite qui a choisi de ne pas participer au vote et de quitter la salle.

La vidéo permet d'assister à la présentation "Bouaye 2030" et au débat sur le sujet.

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter

11-12-2014

La délibération sur les tarifs municipaux établis en fonction des revenus à été adoptée par 22 voix (gauche) pour et 7 voix contre (droite).

 

Durée vidéo : 24:19

 

 

Les 7 conseillers municipaux de droite ont voté contre. Le point de désaccord porte sur la nouvelle tarification de la restauration scolaire et des séjours d'été pour les jeunes. Les élus de gauche ont proposé un système plus juste au "taux d'effort" où le prix facturé dépend directement des revenus de la famille.

Pour connaître les arguments de chacun et se faire son propre jugement, il est utile de regarder la vidéo (24mn). Les 10 premières minutes sont consacrées à la présentation de la nouvelle tarification. Le débat de fond commence à 10:20.

 

26-02-2015

Une nouvelle délibération portant sur le tarif d'un chantier jeunes à été adoptée par 22 voix contre 7

 

Durée vidéo : 11:32

 

 

Au Conseil du 11 décembre, la droite avait voté contre l'adoption des nouveaux tarifs communaux. Cette tarification progressive permet de davantage subventionner les ménages défavorisés que ceux qui sont aisés. C'est ce principe que la droite a rejeté.

La vidéo que nous avons mise à la suite permet de bien comprendre les arguments de chacun.

Sur un sujet très proche, concernant les tarifs du "chantier jeunes" de l'été prochain, la droite s'est abstenue (!) avec la même argumentation antisociale.

La fois précédente, les deux chefs de file avaient tenté d'amoindrir le réquisitoire de Monsieur Gouiffes en se réfugiant derrière des détails de calendrier et de procédure. Ce deuxième épisode éclaire, sans faux-fuyant, la position libérale et assumée du groupe d'opposition.

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter