Bouaye Avance
Association Citoyenne de Gauche
Bouaye Avance Bouaye Avance

 bouton YouTubeBouton TwitterBouton facebookBouton courriel

Dessin satirique : nuisances des avions à Bouaye

 

Bouaye Avance a toujours milité pour un déménagement de l'aéroport de Nantes.

Bien que nous ne soyons pas des adeptes des "dépenses pharaoniques", comme le qualifient les militants anti NDDL, nous constatons qu'un nombre, chaque année plus important, d'avions survolent une population de 80 000 habitants. Il faut être clair : on ne peut pas être, à la fois, pour une diminution généralisée du trafic aérien pour des raisons environnementales et devenir soudainement muet devant les prévisions de croissance de Nantes-Atlantique, simplement parce qu'une bataille a été gagnée...

Pour ceux qui vivent les nuisances au quotidien, il n'y a qu'un choix raisonnable : le déménagement dans une zone où personne ne sera exposé aux nuisances.

Ce dossier présente quelques étapes de notre combat depuis 2006, au moment de l'enquête publique initiale.

Octobre 2019 : communiqué de presse

 

Miniature du communique de presse

 


Octobre 2018 : création du Coceta de Bouaye

 

AG du Coceta de Bouaye

Face à l'augmentation des nuisances pour les riverains de Nantes Atlantique, les citoyens disent STOP !

 

Environ 160 personnes étaient présentes pour la création d'une une antenne du Collectif des citoyens exposés au trafic aérien. Le but de l'association est de s'opposer à tout développement de l'aéroport de Nantes Atlantique car il est définitivement impossible, sur le lieu actuel, sans augmenter les nuisances pour les 80 000 habitants exposés au bruit.

Le site de NDDL a été abandonné par le gouvernement le 17 janvier 2018, mais le transfert de l'aéroport, dans un autre lieu, est toujours justifié.

Statuts de l'association.

L'adhésion est de 10 € par an. Le bulletin d'adhésion est téléchargeable ici ou sur le site Internet du Coceta.

 

Lire aussi : le Coceta prêt à saisir la justice !


Janvier 2018 : NDDL : stop au mépris !

 

L’abandon du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique met un terme à un dossier traité avec un immense mépris depuis dix ans :

  • mépris de l’enquête d’utilité publique de 2007 ;
  • mépris de 179 décisions de justice ;
  • mépris de l’expression des habitants de la Loire-Atlantique lors de la consultation du 26 juin 2016 ;
  • mépris des dizaines de milliers de personnes impactées par le bruit ;
  • mépris des élus locaux ;
  • mépris de ceux qui ont cru en la parole donnée par le candidat Macron ;
  • mépris de l’état de droit et récompense donnée à la violence.

 

Les récentes déclarations de notre députée de la 4ème circonscription, Aude Amadou, nous font craindre deux nouveaux mépris : celui des riverains, en proposant une nouvelle orientation de la piste et celui des procédures dans le but de diminuer les délais de modernisation du site actuel.

 

Aude Amadou - Ouest-France du 15 février 2018

Lire la réaction du PS d'Herbauges et Pont-Saint-Martin

Lire le point presse de Jacques Garreau, Maire de Bouaye

 

Documentation :

Communiqué de nos Conseillers départementaux

Rapport des médiateurs


Août 2017 : rencontre élus et médiateurs

Audition des conseillers départementaux

Le 30 août 2017, Myriam Bigeard et Freddy Hervochon - Conseillers départementaux de notre canton - ont été entendus par les médiateurs du gouvernement à propos du transfert de l'aéroport de Nantes Atlantique sur le site de Notre Dame des Landes. Le résumé de leur intervention est consultable ici.


Juin 2016 : quel que soit le résultat du référendum, il faudra le respecter

 

 

Freddy Hervochon-Conseiller départemental

Lire l'article

Sur le même sujet :

10 contre vérités sur NDDL
Un transfert incontournable
Un aéroport écolo
Une économie maîtrisée

Juin 2016 : pourquoi l'aéroport Nantes Atlantique n'est plus viable

Avion survolant Nantes centre


Juin 2016 : "Décollage immédiat"

La vidéo du coceta de Saint-Aignan qui dit OUI à NDDL en 5 mn 30

Chaine humaine : Oui à NDDL


Juin 2016 : comment sera financé NDDL ?

 

Pièces d'or


Juin 2016 : réunion publique

Réunion publique

Le 16 juin 2016, Bouaye Avance a organisé une réunion publique pour inciter les Boscéens à voter OUI au transfert de l'aéroport sur le site de Notre Dame des Landes.


Décembre 2012 : oui au transfert de l'aéroport !

 

 

Ayant toute confiance dans les processus légaux en cours depuis des années, les citoyens partisans du transfert de l'aéroport sur le site de Notre Dame des Landes ont laissé, en gardant le silence, le champ libre à l'expression médiatique de l'opposition.

Dans le cadre de l'actualité, en rapport avec le déplacement de l'aéroport de Nantes Atlantique, Bouaye Avance rappelle son soutien à ce transfert.

 

 

Miniature du tract

Octobre 2009 : expression politique du groupe Ensemble Bouaye Avance

Aéroport : un transfert nécessaire pour le Sud-Loire

 

Sujet à polémiques et bataille d’opinion, le transfert de l’aéroport vers Notre-Dame-des-Landes n’est pas, à Bouaye, un sujet de discorde mais une nécessité. L’immobilisme ou, pire, la désastreuse et irréaliste contre-proposition d’une piste transversale à Nantes-Atlantique, auraient des conséquences néfastes tant pour l’environnement que pour le développement économique et urbain du Sud-Loire.

En effet, contrairement aux affirmations des groupes de pression hostiles au transfert, la reconstruction de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes permettra :

  • de limiter, lors des envols et atterrissages, les risques d’accidents qui menacent à l’heure actuelle des zones d’habitat très denses de l'agglomération nantaise,
  • de réduire la consommation de kérosène et la pollution produite par les mouvements des avions sur les pistes,
  • de respecter le sanctuaire écologique que représente le lac de Grand-Lieu aujourd’hui survolé par de multiples avions,
  • de lutter contre l’étalement urbain, destructeur de l’environnement agricole et naturel, en densifiant l’habitat sur Nantes, Rezé, Saint-Aignan,
  • de reconvertir une partie des terrains laissés disponibles à Château Bougon pour y développer de nouvelles activités économiques dont le Sud-Loire a tant besoin pour limiter les déplacements domicile/travail.

 

Pour toutes ces raisons, les élus majoritaires appellent de leurs vœux la création d’une coordination regroupant élus et citoyens favorables à la reconstruction de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

 


Avril 2007 : enquête publique

 

La commission d'enquête à rendu son rapport le 13 avril 2007.

Elle a émit un avis favorable à la construction d'un aéroport à Notre Dame des Landes.

 


Novembre 2007 : 526 signatures

 

Bouaye Avance devant la Préfecture

 

Bouaye avance et les élus de gauche ont déposé vos 526 signatures en faveur du transfert de l'aéroport. Désormais l'enquête est close depuis le 30 novembre à 16 heures 30.

 

Lire le texte que nous avons déposé dans le registre de l'enquête publique

 


Septembre 2006 : fausse piste !

 

Depuis juin 2006, a été relayée dans la presse locale une argumentation visant à empêcher la construction du nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Les opposants au nouvel aéroport ont élaboré un contre-projet remplaçant la piste actuelle de Nantes Atlantique par une piste perpendiculaire dont les nuisances seraient supportées par plus de 11 000 habitants de Pont-Saint-Martin à Brains en passant par Bouaye. Jacques Garreau est intervenu auprès du Conseil municipal pour qu’une position unanime de refus soit prise ; au-delà de la mobilisation des élus, c’est désormais aux habitants du Sud-Loire de se faire entendre. Ne laissons pas d’autres s’exprimer à notre place pour décider de notre cadre de vie. C’est pourquoi Bouaye Autrement et les élus d’opposition vous invitent à lire ce dossier et à signer la pétition.

Les nuisances et les risques, aujourd'hui et demain

 

L'aéroport de Nantes-Atlantique se trouve aujourd'hui au beau milieu de l'urbanisation tant et si bien que les nuisances sonores atteignent 42 000 personnes et qu'un grand nombre de villes est à la merci d'une éventuelle catastrophe aérienne. Pour y remédier le nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes devrait enfin voir le jour au bout d'un demi-siècle d'études, d'achats de terrains et de processus réglementaires.

Avec ce nouvel aéroport, il n'y aurait plus aucun survol de ville et seulement 2 700 personnes seraient concernées par les nuisances sonores et certaines d'entre elles se verraient offrir des propositions de rachat de leur propriété par l'État.

Sous prétexte d'éviter une dépense soi-disant inutile, Solidarités Écologie, à la tête d'un collectif d'associations du Nord-Loire, propose régulièrement des solutions alternatives au transfert de l'aéroport. La dernière suggestion comporte notamment une nouvelle piste perpendiculaire à la piste actuelle.

Nous avons étudié cette éventualité pour nous apercevoir qu'avec une telle piste, 11 000 personnes seraient atteintes par les nuisances sonores et qu'un grand nombre d'établissements publics serait situé dans la zone de bruits (Le lycée de Bouaye, 5 écoles et 2 établissements de santé...).

Nous présentons ci-dessous la simulation du PEB (Plan d'Exposition au Bruit).

 

 

Carte PEB piste transversale

En savoir plus :

 

Vous pouvez consulter une carte plus précise et téléchargeable : Carte détaillée

Projet d'aéroport du Grand Ouest :

La page de Wikipédia


 


 Septembre 2006

Pétition adressée au Préfet et au Commissaire enquêteur de la déclaration d’utilité publique du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes par les habitants de :
Bouaye, Bouguenais, Brains, Nantes, Pont-Saint-Martin, Rezé,
Saint-Aignan-de-Grandlieu, Saint-Léger-les-Vignes

NANTES ATLANTIQUE :

OUI au transfert de l'aéroport pour développement du Grand Ouest

NON à une nouvelle piste au Sud Loire

 

Depuis près de 40 ans, face aux risques et aux nuisances générés par le développement du trafic aérien, l’agglomération nantaise et tout particulièrement les habitants des zones urbaines du Sud-Loire sont en attente du déplacement de l’aéroport.


Aujourd’hui, sans concertation, certains voudraient imposer une nouvelle piste à Nantes Atlantique qui impacterait directement les habitants du Sud-Loire. Nous refusons que l’on remette en cause le déplacement de l’aéroport à l’étude depuis 1967 (!) et exprimons le rejet catégorique d’une nouvelle piste à Nantes Atlantique.


Elle ne répondrait pas à la volonté de développement aéroportuaire portée par Nantes Métropole et les régions du Grand Ouest. Elle bouleverserait les perspectives de nouveau développement économique, de même que celles d’urbanisation maîtrisée et de forêt périurbaine défendues par les différentes communes du Sud-Loire. Enfin, une nouvelle piste créerait des nuisances supplémentaires pour plus de 11000 personnes. Non à la destruction de la qualité de vie de nombreux villages et quartiers du Sud-Loire !
Une deuxième piste à Nantes Atlantique ? Non merci !
Stop aux nuisances pour le Sud-Loire
Oui au transfert de Nantes Atlantique

Septembre 2006 : conférence de presse

Article de Ouest-France

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter