Bouaye Avance Bouaye Avance Bouaye Avance

 bouton YouTubeBouton TwitterBouton facebookBouton courriel

Septembre 2019


Malgré les congés des juillettistes, malgré la pluie, plus de 250 Boscéens se sont rassemblés à l’Hôtel de Ville, dans la matinée du 11 juillet, pour exprimer, auprès des services de la DGAC qui tenaient permanence salle du Conseil, leur rejet total et sans ambiguïté de l’hypothèse d’un réaménagement de l’aéroport avec une piste transversale.

Avion à Nantes-Atlantique

Les Boscéens et leurs élus sont unanimes face à cette menace. Certains parce qu’ils exigent, à juste titre, le respect du vote démocratique de juin 2016 favorable au transfert à Notre-Dame-des-Landes, d’autres parce qu’ils défendent l’idée d’un transport aérien limité pour contribuer à la lutte contre le gaspillage énergétique et le réchauffement climatique. Tous refusent d’être les victimes des atermoiements et revirements de l’État sur ce dossier.

En fin de cette permanence de la DGAC, notre maire a transmis le millier d’expressions écrites qui avaient affluées en mairie les jours précédents, puis il a exposé avec conviction les positions des Boscéens face à un service de l’État peu enclin à l’écoute. Afin de faire face à toute décision néfaste pour la commune, contact a été pris avec un cabinet d’avocats prêt à porter le combat sur le plan juridique. Avant cette éventualité, deux étapes sont attendues : fin août, pour le rapport des garantes du débat public et fin octobre, pour la décision du gouvernement quant à l’option de réaménagement choisie pour Nantes Atlantique.

Plus que jamais, l’équipe municipale est soudée autour de notre maire pour vous informer et se mobiliser en cas de mauvais coup.

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter