Bouaye Avance Bouaye Avance Bouaye Avance

 bouton YouTubeBouton TwitterBouton facebookBouton courriel

Mai 2016


Lors du dernier Conseil municipal, a été actée la vente pour 210 000 € du terrain de l’ancienne station d’épuration au groupe Pichet pour y construire 24 logements. Cette vente complète celle déjà opérée pour un montant de 40 000 € à un bailleur social afin de limiter les pénalités dues par la commune. Celles-ci sont appliquées, de par la loi, en cas de nombre insuffisant de logements sociaux.

A cette occasion, l’opposition municipale a exprimé sa position consistant à vouloir vendre plus cher ce terrain. C’est vite oublier que nos prédécesseurs avaient simplement rasé l’ancienne station désaffectée, sans en déconstruire les fondations, ni dépolluer les sols. Cela doit aujourd’hui se faire pour un surcoût estimé à 238 000 € à la charge du promoteur, ce qui réduit la valorisation escomptée par la commune.

Enfin, et c’est là le plus important, les règles d’urbanisme permettent de construire sur ce terrain avec rez-de-chaussée surmonté de deux étages. Plusieurs réunions de concertations organisées par la commune ont permis d’écouter les riverains et de s’accorder sur une limitation de hauteur identique aux maisons individuelles (rez-de-chaussée + un étage) avec toiture terrasse pour limiter les ombres portées.

Façade d'immeuble


C’est donc en respectant les engagements pris que la majorité municipale a accepté de vendre, au juste prix, un terrain à dépolluer et à la constructibilité réduite après concertation avec les riverains. Faut-il traduire la demande de l’opposition comme une volonté de mépriser la concertation citoyenne ou comme une agitation préélectorale ?

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter