Bouaye Avance Bouaye Avance Bouaye Avance

 bouton YouTubeBouton TwitterBouton facebookBouton courriel

Octobre 2021

 

Dans leur récente communication, les services de l'État affirment que le projet d'allongement de la piste actuelle de l'aéroport par le sud permettra une meilleure protection des riverains.


La réalité sera malheureusement bien différente des annonces :

 

Avion survolant Nantes

 


 - La double approche des atterrissages par le nord, rendue nécessaire pour des raisons de sécurité les jours de faible visibilité, entraînera une exposition supplémentaire de 26000 Nantais.


 - La mise en place, à compter de mars 2022, d'un couvre feu de minuit à 6h, que nous avions soutenue pour réduire les nuisances nocturnes, sera contre-productive sans limitation du trafic global. En effet, le report de la totalité du trafic et de son augmentation programmée par l'État en journée, sera vite insupportable.


 - L'indicateur de bruit (Lden), qui n'est pas une réelle mesure de bruit constaté mais permet de définir des zones d'habitat susceptibles d'être subventionnées pour insonorisation, va baisser car il est calculé en majorant les nuisances des vols de nuit.


 - L'État prévoit de revenir dès 2025 à 62000 mouvements d'avions pour atteindre 72000 en 2040.


La solution minimum, hormis le déplacement de l'aéroport, pour une véritable protection des riverains aurait été une limitation du trafic à inscrire dans le futur contrat de concession de Nantes Atlantique qui courra jusqu'en 2062.
Mais sur ce point l'État reste silencieux et non-transparent puisque le cahier des charges de la concession n'est toujours pas public.

 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Icone Facebook Icone Twitter